mercredi 30 juillet 2008

Cake brocoli - poulet


le cake vu du dessus

Un reste de poulet rôti qui dort au frigo, un brocoli ramené du marché qui cuit dans sa casserole, et voici une idée de recette qui naît... Pour ce cake, je ne me suis inspirée d'aucune autre recette (du moins consciemment): il ne s'agit pas des proportions d'une pâte à cakes "classique" (d'ailleurs, au début, cette recette devait s'appeler terrine, mais vu l'aspect final de la chose j'ai choisi le mot cake...). Bref, une petite recette 100% maison que nous avons beaucoup appréciée, le lendemain de sa confection, à la température "sortie du frigo".


le cake vu en coupe

Ingrédients (pour 6 personnes)
  • 200 g de brocolis cuits (à l'eau ou à la vapeur) et refroidis
  • 100 g de restes de poulet, cuits et froids
  • 4 oeufs
  • 100 g de farine
  • 200 g de fromage blanc à 0% de matières grasses
  • une cuillère à café de curry
  • une cuillère à café d'ail semoule

Préchauffer le four à 200°C. Dans un moule à cake en silicone, étaler la moitié des brocolis coupés en petits morceaux. Effilocher le poulet par-dessus et recouvrir du reste de brocoli. Battre les oeufs avec la farine, ajouter le fromage blanc, le curry, l'ail et une bonne pincée de sel. Mélanger et verser ce mélange dans le moule. Enfourner pour 30 minutes à 200°C. Laisser refroidir avant de démouler et déguster bien frais avec une petite salade.

Cette recette fait partie de la catégorie .
Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , , .

vendredi 25 juillet 2008

Pain aux cranberries et pistaches


un pain qui est presque un gâteau

Depuis que je suis en vacances, je fais du pain tous les jours. Comme je le fais entièrement à la main, sans robot pour pétrir (et encore moins de machine à pain), je fais une pâte assez riche en eau, ce qui facilite le pétrissage (un simple mélange à la cuillère en bois, pendant quelques minutes: je me demande même si ce pain ne devrait pas être qualifié de "sans pétrissage"). Du coup, la pâte ne se tient pas vraiment et doit être cuite dans un moule. A force de faire des pains en forme de cakes, j'ai fini par me lancer dans un pain qui ressemble vraiment à un cake, avec ses cranberries et ses pistaches! Ce pain aux allures de gâteau est à conseiller pour le goûter ou le petit déjeuner, pas la peine de rajouter de confiture...

Ingrédients (pour un pain dans un moule à cake)
  • 400 g de farine blanche
  • une cuillère à café de saf-levure (levure sèche active)
  • 60 g de pistaches crues émondées
  • 60 g de cranberries séchées

Faire tiédir 260 g d'eau au four à micro-ondes: l'eau doit être tiède mais pas trop chaude pour ne pas tuer la levure. Délayer la levure dans l'eau tiède et laisser s'activer pendant 10 minutes. Pendant ce temps, mélanger la farine avec une cuillère à café de sel. Au bout des 10 minutes, mélanger la farine et l'eau+levure. Pétrir la pâte quelques minutes (je mélange avec une cuillère en bois). Laisser gonfler la pâte dans un endroit chaud pendant une heure.
Lorsque la pâte a presque doublé de volume, ajouter les cranberries et les pistaches et pétrir juste assez pour bien répartir. Mettre la pâte dans un moule à cake et lisser le dessus avec le dos d'une cuillère, mouillée pour éviter que la pâte y adhère. Laisser gonfler deux heures (ou jusqu'à doublement du volume du pain).
Préchauffer le four à 220°C et cuire le pain 30 à 40 minutes. Démouler le pain et le laisser refroidir sur une grille.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

vendredi 18 juillet 2008

Gâteau pomme-pêche-chocolat


un délicieux gâteau, léger et goûteux

Sur la même base que le gâteau aux pommes avec un goût d'amandes, mais puisqu'il faut bien changer les parfums de temps en temps, je vous propose ce gâteau aux pommes, pêches et chocolat: un peu plus gourmand que le précédent à cause du chocolat, ça n'en reste pas moins un gâteau sans beurre ni huile ni crème fraîche!

Ingrédients (pour 8 personnes)
  • 3 oeufs
  • 80 g de sucre
  • 145 g de fromage blanc 0%
  • un sachet de levure chimique
  • 110 g de farine
  • 3 pêches (blanches pour moi)
  • 3 pommes
  • 100 g de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C. Battre les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange mousse, ajouter le fromage blanc, mélanger. Ajouter une pincée de sel, la levure et la farine, bien mélanger. Peler les pommes et les couper en tout petits morceaux, les ajouter au fur et à mesure dans la pâte. Faire de même pour les pêches (en morceaux plus gros que les pommes). Avec la pointe d'un couteau, casser le chocolat en pépites et les ajouter à la préparation. Vous verrez, le chocolat en plaquettes cassé pour en faire des pépites, c'est nettement meilleur que les pépites toutes prêtes! Beurrer et fariner un grand moule. Y verser le mélange et enfourner pour 35 minutes à 180°C. Laisser refroidir pour déguster à température ambiante.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , , .

mercredi 16 juillet 2008

Gâteau chocolat blanc - framboises


un gâteau mousseux-fondant délicieux!

Ah que j'ai bien fait de demander conseil à Lavande de Ligne et papilles lorsque j'ai eu un gros buffet à préparer: elle m'a conseillé entre autres ses "carrés divins" que j'avais repérés au moment de leur publication, mais que j'avais un peu oubliés depuis... Je n'ai pas fait de petits carrés mais un grand gâteau en forme d'étoile.
Ce gâteau peut sans problème se préparer la veille et se transporte très bien. Il est à la fois mousseux et dense dans sa texture, et fond en bouche: "divin" est en effet un terme qui correspond bien! Par contre, pour qu'il n'y ait pas tromperie, je vous préviens: si on ne sait pas qu'il y a du chocolat blanc, on n'arrive pas à deviner quel est "ce petit goût spécial". Je pense par contre que le chocolat blanc joue pour beaucoup dans la texture ultra fondante de ce gâteau que je referai, c'est sûr!

Ingrédients
  • 200 g de chocolat blanc
  • 100 g de farine (T65 pour Lavande, moi j'ai mis de la T45)
  • 4 oeufs
  • 60 g de sucre
  • un yaourt nature à 0% de matières grasses
  • 185 g de framboises surgelées (Lavande n'en met que 100 g)

Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le chocolat au bain marie. Battre au fouet les jaunes d'oeufs avec le sucre, introduire le yaourt puis ajouter toujours en fouettant le chocolat fondu, puis la farine. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la préparation. Ajouter les framboises. Verser la préparation dans un moule en silicone et enfourner 25 minutes à 180°. Laisser refroidir: on peut sans dommage le laisser à l'air libre jusqu'au lendemain.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

mardi 15 juillet 2008

Pain semi-complet au romarin, sans MAP


un pain délicieux au goût ensoleillé

Les vacances, c'est le bon moment pour faire du pain: on a tout son temps devant soi et le fait qu'il se passe trois heures entre le moment où on commence à préparer le pain et celui où le pain est cuit n'est pas un problème... Ce pain au bon goût de romarin (assez fort pour qu'on le sente, assez léger pour ne pas être écoeurant) ne nécessite pas beaucoup de temps de préparation active et peut se préparer sans machine à pain.


gros plan sur la mie

Ingrédients (pour un pain dans un moule à cake)
  • une grosse cuillère à café de saf-levure (levure sèche active)
  • 200 g de farine blanche
  • 200 g de farine complète
  • une belle branche de romarin

Faire tiédir 250 g d'eau au four à micro-ondes: l'eau doit être tiède mais pas trop chaude pour ne pas tuer la levure. Délayer la levure dans l'eau tiède et laisser s'activer pendant 10 minutes. Pendant ce temps, mélanger les farines avec une cuillère à café de sel. Au bout des 10 minutes, mélanger les farines et l'eau+levure. Pétrir la pâte quelques minutes. Laisser gonfler la pâte dans un endroit chaud pendant une heure. Pendant ce temps, prélever les feuilles de romarin et les couper très finement à l'aide d'une paire de ciseaux (on doit obtenir deux cuillères à soupe de feuilles ciselées).
Lorsque la pâte a presque doublé de volume, ajouter les feuilles de romarin ciselées et pétrir juste assez pour bien répartir le romarin. Mettre la pâte dans un moule à cake et lisser le dessus avec une spatule ou le dos d'une cuillère, mouillée pour éviter que la pâte y adhère. Laisser gonfler une heure (on peut laisser plus longtemps si on veut une mie plus aérée).
Préchauffer le four à 220°C. Faire une incision sur le dessus de la pâte, puis cuire le pain 30 à 40 minutes à 220°C. Démouler le pain et le laisser refroidir sur une grille.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

jeudi 10 juillet 2008

Petit-beurre légèrement citronné


de bons biscuits croquants

Ces petit-beurre sont issus de la recette d'Eryn, avec quelques modifications évidemment: extrait de vanille remplacé par du citron, eau+lait remplacé par du lait écrémé, un peu plus de sucre, etc. Mais globalement on obtient un biscuit qui reste dans l'esprit du petit-beurre, à condition d'étaler la pâte vraiment très finement!

Ingrédients
  • 250 g de farine
  • un demi paquet de levure chimique
  • 80 g de lait écrémé
  • 80 g de beurre demi-sel
  • 80 g de sucre de canne non raffiné
  • quelques gouttes d'arôme citron

Mélanger la levure et la farine. Mettre le lait, le sucre et le beurre dans une casserole et amener à ébullition en remuant pour faire fondre le beurre. Dès que l'ébullition apparaît, couper le feu et mettre la casserole dans un fond d'eau froide jusqu'à ce que le mélange refroidisse et ajouter l'arôme citron. Verser le mélange refroidi sur la farine+levure, amalgamer la pâte sans trop la travailler puis la mettre en boule dans un film alimentaire, et réserver au réfrigérateur toute une nuit.
Préchauffer le four à 160°C. Etaler la pâte très finement (les biscuits gonflent beaucoup: compter une épaisseur de pâte d'environ un tiers de l'épaisseur finale des biscuits). Couper des rectangles à la roulette à pâtisserie, les déposer sur une plaque de cuisson en silicone, et enfourner à 200°C pendant 15 bonnes minutes (à surveiller: les bords doivent dorer, mais pas brunir).
Laisser refroidir et déguster!

Dans l'index selon le type de recette: .

mardi 1 juillet 2008

Verrines apéritives au caviar de carotte


vert-blanc-orange, c'est la drapeau irlandais!

Depuis quelques jours, le kit "Perles et cocktails" de Kalys trônait en bonne place dans ma cuisine et je n'osais pas me lancer, partagée entre l'envie de jouer au petit chimiste et la peur d'être déçue. Finalement, je me suis décidée à faire ces petites verrines toutes fraîches, qui ont été englouties en un clin d'oeil, et non, je ne suis pas déçue. Je me suis finalement bien amusée à faire ces petites billes de jus de carotte! Et puis, même si les verrines prennent un peu de temps à préparer, ça vaut le coup car c'est vraiment un plaisir pour les yeux avant de les déguster...

Ingrédients (pour 12 petites verrines)
  • 20 cl de jus de carottes (je le fais moi-même à la centrifugeuse, et je récupère la pulpe pour d'autres recettes, par exemple des samosas)
  • une cuillère à café de moutarde
  • un sachet d'alginate de sodium (2 g) - contenu dans le kit Kalys
  • un sachet de lactate de calcium (6 g) - contenu dans le kit Kalys
  • les deux tiers d'un gros concombre
  • 6 cuillères à café
  • à peu près 80 g de fromage de chèvre doux
  • un peu de lait (non mesuré, mais je dirais pas plus de deux cuillères à soupe)

Commencer par préparer le liquide à sphérifier: mixer le jus de carotte avec la moutarde et l'alginate. Laisser reposer le temps de préparer les verrines. Eplucher le concombre et le couper en tout petits dés, répartir les dés dans le fond des verrines. Battre le fromage de chèvre à la fourchette avec juste assez de lait pour obtenir un texture de type "fromage blanc", et répartir ce mélange dans les verrines par-dessus le concombre. Dans un bol, mélanger 20 cl d'eau avec le lactate de calcium et commencer à faire les billes de carotte: à l'aide d'une pipette, prélever un peu de mélange carotte + moutarde + alginate, et laisser tomber des gouttes dans le bol d'eau + lactate de calcium: magie, les gouttes se solidifient et forment de jolies petites billes qu'on récupère au fur et à mesure avec la cuillère trouée fournie dans le kit et qu'on met dans un grand bol d'eau pour les rincer. Il m'a fallu quelques essais pour former de jolies billes: si on met la pipette trop près de la surface, le jus de carotte s'étale en une pastille plutôt que de former une bille; si on met la pipette trop haut, la goutte explose au contact de la surface eau + lactate de calcium, et on se retrouve avec plein de mini gouttelettes autour d'une bille moins grosse que prévu. Mais une fois qu'on a trouvé la bonne façon de faire tomber les gouttes, la fabrication des billes de carotte est un jeu d'enfant!
Une fois les billes formées, les égoutter dans une passoire fine et les rincer une deuxième fois, à l'eau courante, puis bien les égoutter avant de les répartir dans les verrines. Servir aussitôt.

Cette recette fait partie de la catégorie .
Dans l'index selon le type de recette: .