dimanche 30 décembre 2007

Crèmes onctueuses au chocolat ultra rapides et sans culpabilité!


une petite crème dessert onctueuse à souhait

Inspirée par la mousse au chocolat de Cléa cuisine, cette petite crème dessert est encore plus rapide à préparer, sans cuisson, à déguster tout de suite... Sans oeufs, sans beurre ni lait ou crème, sans sucre ni matière grasse ajoutée, cette crème à la texture proche d'une "Danette" ravira à la fois les allergiques, les pressé(e)s et ceux(celles) qui font attention à leur ligne. Une recette que je referai régulièrement!

Ingrédients (pour 3 pots à yaourt et un peu de rab')
  • 400 g de tofu soyeux tout juste sorti du frigo
  • 2 cuillères à soupe bien bombées de cacao en poudre non sucré
  • l'équivalent de 2 cuillères à soupe de sucre en édulcorant de votre choix

Rien de plus simple: mettre le tofu, le cacao et l'édulcorant dans un mixeur, mixer, c'est prêt! On peut déguster tout de suite, ou remettre au frigo en attendant le dessert.

Cette recette fait partie de la catégorie .
Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

samedi 29 décembre 2007

Un genre de curd de clémentine


comme un curd d'agrumes, en plus solide

J'ai eu envie de faire des meringues, seulement comme d'habitude je me suis demandé quoi faire des jaunes d'oeufs... Et pourquoi pas un lemon curd? Je n'avais pas de citron non traité, mais par contre de jolies clémentines corses à l'écorce bien brillante. J'ai tenté le curd de clémentines, mais comme je suis partie au pif sans recette, j'ai obtenu quelque chose d'un peu différent: au niveau du goût, ça ressemble très fort à un curd d'agrumes, on sent vraiment la clémentine, par contre au niveau de la texture c'est beaucoup plus ferme, ça se rapproche d'un flan pâtissier. Très sympa à manger à la petite cuillère! Mis dans un fond de tarte, ça ferait une délicieuse tarte à la clémentine (à étaler quand c'est encore tout chaud, avant que ça durcisse).

Ingrédients
  • le jus d'un demi citron
  • 2 clémentines
  • 2 jaunes d'oeufs
  • une cuillère à soupe de maïzena
  • une cuillère à soupe de sucre

Presser les deux clémentines et conserver leur écorce. Mélanger le jus de clémentines avec le jus du demi citron, ajouter le même volume d'eau. Enlever toutes les zones pas très belles des écorces de clémentine (il me restait l'équivalent d'une peau et demi) et gratter au couteau l'intérieur des écorces pour enlever la partie blanche, trop amère. Mélanger les jus, les écorces, le sucre, la maïzena et les jaunes d'oeufs et mixer l'ensemble jusqu'à ce que l'écorce ne forme plus qu'une sorte de pulpe. Verser le tout dans une casserole et faire cuire à feu moyen, en remuant constamment au fouet, jusqu'à épaississement (environ 5 minutes). Mettre la pâte obtenue dans un ramequin (ou sur un fond de tarte cuit au préalable) et laisser reposer au réfrigérateur toute une nuit pour que les arômes d'acorce de clémentine diffusent bien. Bon appétit!


Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

lundi 24 décembre 2007

Petits gâteaux au coca cola


de bons petits gâteaux tout moelleux

Pour ces petits gâteaux, j'ai utilisé la recette de muffins au coca de fofilcuisine, à peine remaniée... Ces petits gâteaux sont absolument délicieux, on ne sent pas du tout le coca, tout juste un arrière goût de caramel... Ce que j'ai bien apprécié, c'est qu'ils se congèlent sans problème: attendre qu'ils soient refroidis avant de les congeler, les mettre au congélateur dans des sacs bien fermés; le jour de la dégustation, les sortir à l'air libre (hors du sac) pendant une heure (peut-être plus si vous faites en version grand format, moi j'ai fait des minis et une heure ça suffit!). On ne s'aperçoit même pas qu'ils sortent du congélateur!

Ingrédients (pour une soixantaine de petites bouchées)
  • 4 oeufs
  • 160 ml d'huile
  • 220 g de sucre en poudre
  • 2 paquets de sucre vanillé
  • 500 ml de coca-cola
  • 500 g de farine
  • un sachet de levure chimique

Préchauffer le four à 200°C. Mélanger les oeufs, l'huile, les sucres et le coca. Ajouter la farine, la levure, deux pincées de sel et bien mélanger pour éviter les grumeaux. Verser la pâte dans des moules à mini-muffins (ne remplir les alvéoles qu'à moitié) et enfourner à 200°C pendant 20 à 25 minutes (20 minutes ils sont plus moelleux, mais se démoulent moins bien... à vous de choisir!)


Dans l'index selon le type de recette: .

samedi 15 décembre 2007

Mini cookies coco-chocolat


de bons cookies forts en noix de coco

Envie de faire des cookies: faciles à faire, rapides à cuire, ils ont l'avantage sur les sablés qu'on n'a pas besoin de laisser reposer la pâte... Pour moi, deux secrets: le sucre brun qui leur donne bien meilleur goût que du sucre blanc, et le chocolat cassé au couteau, beaucoup plus sympa que des pépites toutes prêtes. Je suis dans ma période beurre salé: si vous préférez utiliser du beurre doux, n'oubliez pas une pincée de sel dans la pâte, sinon vos cookies seront fades!

Ingrédients (pour une quarantaine de mini-cookies)
  • 250 g de farine
  • 125 g de sucre de canne non rafiné
  • 125 g de beurre demi-sel
  • un sachet de sucre vanillé
  • un sachet de levure
  • un oeuf
  • 125 g de chocolat noir pâtissier
  • 100 g de copeaux de noix de coco

Mélanger la farine, les sucres, la levure et la noix de coco. Faire fondre le beurre (une minute puissance intermédiaire au micro-ondes). Battre l'oeuf dans le beurre fondu, verser le tout sur le mélange sec, bien mélanger. Casser le chocolat en petits morceaux en utilisant la pointe d'un couteau court et rigide. Ajouter les morceaux de chocolat dans la pâte à cookies et mélanger.
Préchauffer le four à 220°C. Façonner à la main des petites boules de pâte à cookies de la taille d'une noix, écraser entre les deux paumes pour former le cookie et déposer sur une plaque en silicone (ou la plaque du four recouverte de papier cuisson). Laisser un peu d'espace entre chaque cookie, mais ne pas trop s'en faire, ces cookies s'étalent beaucoup moins que la plupart des autres recettes de cookies. Enfourner à 220°C pendant 10 minutes (un peu moins si vous les aimez bien fondants). Lorsque les cookies sortent du four, ils sont encore tout mous: attendre qu'ils refroidissent pour les décoller de la plaque.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

mercredi 12 décembre 2007

Sablés de Noël (épisode 2): 100% sésame


des petits sablés très typés

Et oui, comme vous avez pu le deviner, je suis dans une période sablés... je fais la pâte un soir, je cuisine les sablés le lendemain soir, je fais une autre recette la troisième soir... Toute une organisation pour avoir un maximum de sablés le jour J sans y passer mes journées! L'avantage avec les sablés, c'est qu'on peut les préparer longtemps à l'avance et qu'on peut varier les recettes à l'infini...
J'ai déjà présenté une recette de biscuits au tahin sur ce blog. Cette fois-ci, je vais encore plus loin: non seulement le beurre est remplacé par du tahin (purée de sésame), mais la pâte contient également des graines de sésame entières, ce qui lui confère un aspect particulier et un craquant très sympathique.

Ingrédients
  • 350 g de farine
  • 150 g de sucre en poudre
  • 50 g de graines de sésame blanc
  • 175 g de tahin
  • 3 oeufs

Mélanger la farine, le sucre, une pincée de sel et les graines de sésame. Sabler du bout des doigts avec le tahin. Ajouter les oeufs, former une boule avec la pâte, l'emballer dans un film alimentaire et la réserver au réfrigérateur pendant une journée.
Le lendemain, préchauffer le four à 180°C. Sortir la pâte du frigo, l'écraser à la paume de la main sur le film alimentaire jusqu'à obtenir une plaque d'une épaisseur d'environ 5 mm, couper des biscuits à l'emporte-pièce, les déposer sur une plaque en silicone et les mettre au four à 180°C pendant une vingtaine de minutes (les bords doivent tout juste commencer à colorer). Laisser refroidir avant de décoller les biscuits de la plaque.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

mercredi 5 décembre 2007

Sablés de Noël: orange-cannelle


de bons sablés croustillants et très parfumés

Pour faire ces sablés de Noël, je me suis inspirée des "Showebredle" de DaDa:Délices, mais je suis partie sur ma propre recette pour cause d'ingrédients manquants et de cuisine au juger, en fonction de l'apparence de la pâte... Voici donc mes petits sablés de Noël, à l'orange et à la cannelle. J'ai simulé les écorces d'orange confites de la recette d'origine en cuisant mes écorces d'orange le jour même de la préparation de la pâte à sablés: les écorces étaient encore très humides et parfumées, elles ont laissé un goût d'orange dans toute la pâte à sablés, même là où il n'y a pas de morceaux. Si vous utilisez des "vraies" écorces confites, je vous conseille d'en mettre un peu plus car a priori ça parfumera moins...

Ingrédients
pour les "écorces d'orange confites"
  • 3 oranges bio, ou du moins dont l'écorce n'a pas été traitée
  • 150 g de sucre
  • eau et sel

pour la pâte à sablés
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 250 g de sucre en poudre
  • 3 cuillères à café de cannelle en poudre
  • 250 g de beurre
  • 500 g de farine
  • 200 g de poudre d'amandes
  • les écorces d'orange confites obtenues avec les 3 oranges (110 g) ou un peu plus d'écorces toutes prêtes
  • un oeuf entier et deux jaunes (cool, il reste des blancs pour faire des meringues!!!)

Préparer les "écorces d'orange confites": découper l'écorce des oranges en lanières (conserver l'intérieur pour une bonne salade de fruits par exemple...), redécouper les lanières par l'intérieur pour enlever une grosse partie du blanc de l'écorce qui donne un goût amer. Mettre les lanières d'écorce dans un litre d'eau avec une cuillère à soupe de sel, porter à ébullition et laisser bouillir 5 minutes. Egoutter et rincer à l'eau froide. Une grosse partie de l'amertume devrait avoir disparu... Couvrir les écorces d'eau, porter à ébullition, laisser bouillir 5 minutes et re-égoutter et rincer à l'eau froide. Maintenant, couvrir les écorces d'eau, ajouter les 150 g de sucre, porter à ébullition. Laisser bouillir 30 minutes à gros bouillons, le sirop doit réduire fortement. Déposer les écorces sur une grille et les laisser sécher à l'air libre pendant au moins deux heures. Attention, ce ne sont pas de "vraies" écorces d'orange confites: elles sont moins sucrées et très humides, elles se conservent au réfrigérateur et doivent être utilisées rapidement... mais quel parfum!!! Je conserve également le sirop dans lequel les écorces ont "confit": en le faisant réduire encore un peu, on peut l'utiliser pour remplacer le sucre et parfumer agréablement les desserts...

Au bout des deux heures de séchage des écorces d'orange, on peut maintenant se lancer dans la confection de la pâte à sablés. Bien mélanger le beurre, les sucres et la cannelle (j'ai fait ça au robot). Sabler la farine avec ce mélange (là, il va falloir y aller à la main, à moins de posséder un méga-robot: si vous suivez bien, on en est déjà à un kilo de pâte!). Ajouter les amandes en poudre, bien mélanger puis ajouter les écorces d'orange confites découpées en tout petits bouts et bien mélanger à nouveau. C'est là que les écorces, encore humides, distribuent leur parfum dans toute la pâte... Ajouter à la pâte l'oeuf entier et les deux jaunes, ramasser la pâte en une grosse boule, la couvrir de film alimentaire et la laisser au réfrigérateur toute une journée.
Le lendemain, préchauffer le four à 180°C. Prendre un petit morceau de pâte, le réchauffer un peu entre les mains pour le rendre plus maléable et l'étaler en couche fine (personnellement, j'écrase avec la paume de la main plutôt que d'utiliser un rouleau: c'est plus facile et ça donne une épaisseur un peu irrégulière qui participe au côté "rustique" de ces sablés...). Découper les sablés à l'emporte-pièce et les déposer sur une plaque en silicone (ou une plaque du four recouverte de papier sulfurisé). Continuer jusqu'à épuisement de la pâte (ou couverture de la plaque à pâtisserie: personnellement, j'ai dû faire trois fournées - dans ce cas, remettre la pâte restante au frigo entre deux fournées). Enfourner les sablés à 180°C pendant 10 à 15 minutes: les sablés doivent durcir mais pas brunir. Conserver dans une boîte hermétique.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

vendredi 30 novembre 2007

Quiche aux oignons et tofu fumé


une tarte goûtue et joliment dorée

Ca y est, j'ai succombé au bio! Bon, je ne suis pas encore devenue une bio-addict, mais il y a certains ingrédients que l'on trouve plus facilement dans les magasins bio qu'ailleurs, et qui sont fort sympathiques dans la cuisine... Dans cette quiche, deux ingrédients bio: le tofu fumé pour remplacer les habituels lardons et la levure maltée en paillettes pour donner un effet gratiné comme si on avait mis du fromage.
Le résultat: nous avons mangé cette quiche froide, le lendemain de sa confection, et elle était très bonne. Mais vu les odeurs qui se dégageaient lors de la cuisson, j'ai tendance à croire qu'elle aurait été encore meilleure à la sortie du four! A refaire pour voir...

Ingrédients (pour une grande quiche)
  • 230 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 2 cuillères à café d'herbes de provence
  • 5 oignons
  • 100 g de tofu fumé
  • 4 oeufs
  • 2 grosses cuillères à soupe de fromage blanc (à 0% de matières grasses, c'est tout ce que j'avais)
  • 3 grosses cuillères à café de levure maltée en paillettes

Mélanger la farine, les herbes de provence et 1/4 de cuillère à café de sel. Couper le beurre en petits morceaux et, du bout des doigts, former un sable avec la farine. Ajouter petit à petit un peu d'eau jusqu'à pouvoir former une boule avec la pâte (environ 8 à 10 cl d'eau, mais ça dépend du pouvoir d'absorption de votre farine, de la météo et de l'âge du cuisinier...) Mettre la boule de pâte au frigo.
Eplucher les oignons et les couper en fines rondelles. Mettre les rondelles dans une poêle anti-adhésive et les faire cuire 10 minutes à feu moyen, en ajoutant un petit fond d'eau de temps en temps pour éviter qu'elles brûlent. Pendant que les oignons cuisent, couper le tofu en petits cubes. Ajouter le tofu aux oignons, et laisser cuire encore 5 minutes en remuant pour mêler les arômes.
Préchauffer le four à 180°C. Beurrer et fariner un moule à tartes, y foncer la pâte. Déposer sur la pâte un fond uniforme d'oignons et tofu. Battre en omelette les oeufs avec le fromage blanc et une pincée de sel. Verser cette préparation sur la quiche, et saupoudrer l'ensemble de levure maltée. Enfourner à 180°C pour environ 35 minutes.


Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

dimanche 11 novembre 2007

Petites bouchées à la noix de coco


petites bouchées croustillantes dehors, moelleuses dedans

Mon dernier gâteau marbré à la noix de coco et au chocolat ayant eu un beau succès, j'ai eu envie de décliner cette recette en petites bouchées, en ne gardant cette fois-ci que la partie à la noix de coco. Bien entendu j'ai un peu changé les proportions, et le résultat est très sympathique: des bouchées croustillantes à l'extérieur, moelleuses à l'intérieur avec un bon goût de beurre et de noix de coco... toutes mimi grâce au moule à triskels prêté par ma maman!

Ingrédients (pour une trentaine de petites bouchées)
  • 70 g de beurre
  • 80 g de sucre en poudre
  • 2 oeufs
  • un demi sachet de levure chimique
  • 150 g de farine
  • un yaourt à 0% de matière grasse
  • 60 g de noix de coco râpée

Mettre les ingrédients un à un dans le bol du robot, dans l'ordre de la liste, en mélangeant entre chaque. Préchauffer le four à 180°C. Mettre la pâte dans une poche à douille, ou, comme moi, dans un sac à congélation dont vous couperez un coin: ça facilite très nettement l'opération de remplissage des moules sans en mettre partout! Remplir les moules (enfin, ne pas trop remplir, ça gonfle bien à la cuisson: un remplissage aux 2/3 me paraît correct). Enfourner à 180°C pendant environ 30 minutes.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

vendredi 9 novembre 2007

Tartinades légères


à gauche: rillettes de sardine, à droite: écrasée d'artichaut au citron


Je vous propose aujourd'hui deux recettes de tartinade, plus originales et surtout plus légères que du tarama, pour accompagner agréablement les super blinis en format mini pour l'apéro ou comme entrée... Les rillettes de sardine ont eu ma préférence avec leur goût de poisson très prononcé, mais j'ai aussi beaucoup aimé l'écrasée d'artichaut au citron pour sa fraîcheur (on sent plus le citron que l'artichaut dans cette recette).

Ingrédients (pour un bol de chaque tartinade)
Pour les rillettes de sardine:
  • 2 boîtes de sardine à l'huile, sans peau ni arêtes
  • 2 cuillères à soupe de fromage blanc à 0% de matières grasses
  • ciboulette fraîche (j'ai utilisé 6 brins, mais on aurait pu en mettre un peu plus)

Pour l'écrasée d'artichaut:
  • une boîte de fond d'artichaut en conserve (soit 8 fonds)
  • le jus d'un demi citron
  • une cuillère à café de persil lyophilisé

Egoutter les sardines et jeter l'huile. Dans le bol du robot en mode hâchoir, mettre les sardines et le fromage blanc, mixer jusqu'à obtenir une texture de rillettes. Ajouter la ciboulette ciselée, mélanger et réserver au frais jusqu'à dégustation.
Egoutter les fonds d'artichaut, les mettre dans le bol du robot en mode hâchoir, verser dessus le jus de citron et mixer, pas trop longtemps pour conserver de petits morceaux. Ajouter le persil, mélanger et réserver au frais. Bon tartinage!

Cette recette fait partie de la catégorie .
Dans l'index selon le type de recette: .

samedi 3 novembre 2007

Cuisine au micro-ondes: boulghour aux courgettes


un mélange sain et bon

Dans la série des mélanges de féculents et de fruits/légumes sans ajout de matière grasse, après avoir proposé des pâtes et du riz, je vous propose maintenant du boulghour. Et, pour prouver qu'on peut cuisiner bon et sain sans pour autant passer des heures dans sa cuisine ou avoir besoin d'un milliard d'ustensiles et d'ingrédients, je vous propose cette recette entièrement cuite au four à micro-ondes, avec uniquement deux ingrédients (bon, allez quatre, si on compte l'eau et le sel).

Ingrédients (pour 4 personnes)
  • 100 g de boughour fin (poids cru)
  • une très grosse courgette (ou deux petites)

Faire bouillir 50 cl d'eau. Mettre le boulghour dans un grand récipient avec couvercle pouvant aller au micro-ondes. Verser l'eau bouillante sur le boulghour, ajouter trois pincées de sel. Couvrir le récipient et laisser le boulghour gonfler pendant 5 minutes. Pendant ce temps, laver la courgette et la couper en dés (environ 1 cm de côté). Ajouter la courgette dans le boulghour, mélanger et mettre au four à micro-ondes pendant 5 minutes à puissance maximale. Au bout des 5 minutes, mélanger à nouveau et remettre au four à micro-ondes 5 minutes, puissance maxi. Le boulghour a absorbé quasiment toute l'eau, les courgettes sont cuites mais encore un peu fermes. Egoutter s'il reste de l'eau au fond, et manger chaud. Je trouve ce plat délicieux tel quel, mais vous pouvez rajouter des épices (curry, piment d'espelette...) dans l'eau bouillante dans laquelle vous faites gonfler le boulghour. Bon appétit!


Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

jeudi 1 novembre 2007

Riz au gingembre et aux fruits


un riz original

Vous cherchez un accompagnement à base de riz, facile et rapide à faire? Ceci est pour vous: le temps de cuisson total est le même que pour du riz nature, toute la préparation des ingrédients supplémentaires se fait pendant le début de cuisson du riz... et en plus, toutes ces saveurs mélangées, ça donne un air festif, un petit goût d'exotisme! Bref, vous l'aurez compris, ce riz, j'ai l'intention de le refaire souvent...

Ingrédients (pour 2 personnes pas trop affamées)
  • 50 g de riz basmati (poids cru)
  • un sachet d'infusion de gingembre (= 2,5 g de gingembre en poudre dans un sachet de thé, trouvé en magasin asiatique)
  • une pomme
  • une poignée de raisins secs
  • 4 abricots secs

Faire bouillir un grand volume d'eau salée. Quand l'eau bout, y ajouter le sachet d'infusion de gingembre et le riz. Laisser cuire le riz le temps indiqué sur votre paquet (pour moi 10 minutes). Pendant ce temps, couper les abricots en petits morceaux, peler la pomme et la couper en petits morceaux. Une minute avant la fin de cuisson du riz, ajouter la pomme, les raisins et les abricots dans la casserole. A la fin de la cuisson, enlever le sachet d'infusion, égoutter le mélange riz/fruits dans une passoire: grâce à la minute passée dans l'eau bouillante, la pomme est fondante et les fruits secs sont réhydratés. Manger chaud, pour accompagner une volaille ou un poisson par exemple.


Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , , .

mercredi 31 octobre 2007

Marbré coco-choc


un beau marbré qui gonfle bien

Quel plaisir d'avoir retrouvé le chemin de ma cuisine! Après les pâtes d'hier, je fête mon retour avec un délicieux marbré au cacao et noix de coco. J'en ai profité pour essayer, pour la première fois de ma vie, de faire une pâte à gâteau au robot. Il n'y a pas à dire, ça limite les soucis (pas de grumeaux, ni la moitié de la farine envoyée sur la table par un mélange un peu trop énergique - dans mon robot il y a un couvercle!). Par contre je n'ai pas eu l'impression de gagner du temps... Enfin, c'est peut-être un coup de main à prendre!

on imagine le moelleux des tranches...

Ingrédients
  • 150 g de beurre
  • 135 g de sucre en poudre
  • 4 oeufs
  • un sachet de levure chimique
  • 240 g de farine
  • un yaourt (j'ai mis du 0% parce que c'est tout ce que j'avais, mais vu la quantité de beurre et de sucre vous imaginez bien que ça n'en fait pas un gâteau allégé!)
  • 30 g de cacao en poudre
  • 50 g de noix de coco râpée

Préchauffer le four à 180°C. Mélanger tous les ingrédients, sauf le cacao et la noix de coco. J'ai mis un à un les ingrédients dans le bol du robot, dans l'ordre cité, en mélangeant entre chaque: si vous avez plus que moi l'habitude d'utiliser un robot, faites dans l'ordre qui vous semble le plus approprié! Séparer la pâte obtenue en deux. Dans l'une des moitiés, mettre le cacao en poudre (là j'ai mélangé au robot pour une bonne répartition du cacao), dans l'autre mettre la noix de coco (là j'ai mélangé à la main pour ne pas casser les copeaux de noix de coco).
Beurrer et fariner un moule à cake, le remplir en alternant une cuillérée de pâte au cacao avec une cuillérée de pâte à la noix de coco... Enfourner à 180°C et laisser cuire 45 à 50 minutes. Laisser tiédir avant de démouler.


Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

mardi 30 octobre 2007

De retour avec des pâtes!


nouilles chinoises aux légumes

Et oui, j'ai été absente de ce blog - et de ma cuisine - pendant un bon bout de temps, pour cause de trop de travail... Mais c'est avec plaisir que j'ai enfin retrouvé le chemin de ma petite cuisine pour concocter de bons petits plats! Je recommence tout en douceur, avec un basique: des pâtes aux légumes. J'ai apprécié cette préparation entièrement à la poêle, rapide et pour laquelle on n'a pas besoin de surveiller plusieurs cuissons simultannées. Si vous ne disposez pas de nouilles chinoises dont la cuisson est quasi-instantannée grâce à leur diamètre très fin, je vous conseille de faire cuire les pâtes à l'eau et de les rajouter dans la sauce aux légumes au dernier moment.

Ingrédients (pour 4 gros mangeurs)
  • 2 plaquettes de nouilles chinoises fines séchées (150g)
  • 2 énormes carottes (ou 3 de taille plus raisonnable...)
  • 4 belles tomates
  • un oignon

Hâcher finement l'oignon, couper les tomates et les carottes en petits dés. Faire bouillir environ 50 cl d'eau. Mettre les tomates et l'oignon dans une poêle anti-adhésive, saler généreusement et faire cuire à feu fort pour que les tomates fondent et forment une sauce. Lorsque la sauce est faite (environ 5-6 minutes), baisser légèrement le feu, ajouter les dés de carotte et les pâtes. Verser l'eau bouillante sur les pâtes, par petites quantités pour que tout soit absorbé (un peu comme si vous faisiez un risotto). Lorsque les pâtes sont cuites (environ 5 minutes), passez à table!


Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

jeudi 13 septembre 2007

Super blinis ou comment manger de l'artichaut sans s'en apercevoir...


de délicieux blinis bien moelleux...

Je ne suis pas une grande fanatique des artichauts... mais quand j'ai vu que le thème de la semaine prochaine sur Ligne et papilles était l'artichaut, j'ai immédiatement pensé à la recette "Artichoke pancakes" que j'avais repérée il y a déjà pas mal de temps sur 101cookbooks. Comme à mon habitude, j'ai très librement interprété la recette (comprenez: j'ai repris l'idée de faire des crêpes épaisses à base d'artichaut en battant des blancs en neige, mais je n'ai en aucun cas respecté les proportions...) Et le résultat est pour le moins étonnant: de délicieux blinis, ultra moelleux, qui n'ont absolument pas le goût d'artichaut, de quoi faire manger des artichauts aux enfants les plus récalcitrants en termes de légumes! J'ai tout d'abord servi ces blinis tartinés d'une mince couche de tzatziki, recouverts d'une tranche de saumon fumé et arrosés de quelques gouttes de citron... Mais on ne sent tellement pas l'artichaut que nous avons réchauffé les survivants le lendemain pour le petit déjeuner, accompagnés de confiture!
Attention cependant: si vous souhaitez comme moi ne pas sentir le goût des artichauts, mais simplement profiter de la texture merveilleuse qu'ils confèrent aux blinis, je vous conseille d'utiliser les petits fonds d'artichaut en boîte, qui ont peu de goût et de couleur. Avec des artichauts frais ou surgelés, vous risquez d'avoir le goût et la couleur du vrai artichaut!

blini en coupe avec sa garniture de tzatziki et saumon fumé

Ingrédients (pour 8 grands blinis)
  • une boîte de fonds d'artichaut en conserve (soit 8 fonds)
  • 3 oeufs
  • 120 g de farine

Séparer les blancs des jaunes d'oeufs. Ajouter une pincée de sel dans les blancs et les monter en neige très ferme. Mixer ensemble les fonds d'artichaut, les jaunes d'oeufs et la farine. Incorporer délicatement les blancs en soulevant la pâte pour ne pas faire retomber les blancs.
Faire chauffer un tout petit peu de beurre dans une poêle à blinis. Quand le beurre grésille, l'essuyer avec du papier absorbant. Déposer deux cuillères à soupe de pâte dans la poêle et lisser avec le dos de la cuillère. Laisser cuire à feu moyen pendant une à deux minutes (oups oublié de mesurer le temps de cuisson!), en remuant au bout d'une vingtaine de secondes pour décrocher le blini du fond de la poêle: dès que le blini se solidifie, le retourner et le laisser dorer environ une minute de l'autre côté (là encore, faites au feeling, j'ai oublié de mesurer!). Déposer sur une assiette, regraisser la poêle avec le papier absorbant utilisé pour absorber l'excédent de beurre au tour précédent, et cuire un nouveau blini. Rajouter une pointe de beurre dans la poêle tous les 3-4 blinis, en essuyant toujours avec du papier absorbant avant de déposer la pâte à blinis.
Les blinis se mangent de préférence tièdes (même si froids c'est bon aussi), soit tout de suite après cuisson soit réchauffés trente secondes au micro-ondes, couverts d'un film alimentaire.
La pâte à blinis étant une mousse qui se tient bien grâce aux oeufs en neige, elle ne coule pas: si vous n'avez pas de poêle à blinis, vous pouvez donc faire de petits tas dans une poêle plus grande, et les étaler avec une cuillère... il sera juste un peu plus difficile d'obtenir des blinis de diamètre homogène!

Cette recette fait partie de la catégorie (tout dépend de ce qu'on sert avec les blinis!!!).
Dans l'index selon le type de recette: , .

mardi 4 septembre 2007

Un délicieux jus de légumes


un bon jus de légumes tout frais!

Je suis l'heureuse nouvelle propriétaire d'un robot Kenwood Multipro. Il est tellement multi-accessoires que je ne sais pas quel accessoire il faut que j'utilise pour faire quoi... Si quelqu'un a des conseils pour me dire quand je dois utiliser le moulin plutôt que le mini-bol, par exemple, je suis intéressée par l'information: le mode d'emploi explique bien comment mettre en place les accessoires, mais pas à quoi ils servent!!! Un accessoire dont je comprends parfaitement la fonction, en revanche, c'est la centrifugeuse: première fonction testée sur mon appareil! A moi les jus de fruits et de légumes frais, miam! Je vous présente ici un délicieux jus de légumes, bien désaltérant et qui comble parfaitement un petit creux en attendant le repas...

Ingrédients (pour 2 grands verres)
  • 2 grosse tomates
  • une belle carotte
  • un demi concombre
  • une pincée de curry

Laver les légumes et les passer à la centrifugeuse. Si vous préférez une couleur bien orangée plutôt que le marron de la photo, vous pouvez tout simplement éplucher votre concombre avant de la passer à la centrifugeuse. Servir bien frais, saupoudré d'une touche de curry. Mélanger juste avant de boire (pour deux raisons: répartir le curry et éviter que le jus ne se sépare en deux phases, pulpe en haut et eau en bas!)

Cette recette fait partie de la catégorie .
Dans l'index selon le type de recette: .

jeudi 30 août 2007

Cake moelleux au citron et éclats de chocolat


un gâteau qui m'est passé sous le nez!

Quand mon chéri m'a demandé si, par hasard, je n'aurais pas envie de faire un beau gâteau pour partager avec ses collègues, je lui ai dit bien sûr, en plus ça tombe bien, j'ai repéré il y a quelque temps un cake citron-pavot sur "pile poele", je moeurs d'envie de l'essayer... Et là, ton un peu déçu de mon homme: "Tu veux pas plutôt faire un gâteau au chocolat? C'est une valeur sûre, le gâteau au chocolat, tout le monde aime ça..."
Alors là, je tiens tout d'abord à préciser que ceci est totalement faux, j'ai connu une fille qui détestait le chocolat, qu'il soit blanc, noir ou au lait, si si je vous assure, que ce soit en bonbon, en gâteau, en crème, le chocolat pour elle c'était beurk! Bref, là n'est pas la question, moi je ne voulais pas faire de gâteau au chocolat. Je l'affirme haut et fort: y en a marre du gâteau au chocolat!! Dès que quelqu'un doit faire un gâteau, il pense systématiquement au gâteau au chocolat: c'est bien simple, faites une soirée où chacun doit apporter quelque chose à manger, sans donner de consigne particulière, et comptez le nombre de gâteau au chocolat qui pointent leur bout du nez... Et oui, à force d'en voir partout, moi, le gâteau au chocolat, il ne me fait plus rêver! (que je vous rassure: il y a de fortes chance pour que ceci ne soit qu'un état d'esprit très passager...)
Toujours est-il que je ne me laisse pas faire, et je décide d'aller acheter les ingrédients manquants pour faire le cake citron-pavot qui m'avait tapé dans l'oeil (cool, c'est pas moi qui vais le manger, je peux mettre plein de beurre et de sucre sans culpabiliser ;)) Sur le chemin des courses, pourtant, la suggestion du gâteau au chocolat me revient sans cesse en tête... jusqu'à ce que, n'y tenant plus, je change d'avis: d'accord, chocolat il y aura! Alors ce sera un gâteau au citron et aux éclats de chocolat...
Au final, je n'ai absolument pas suivi la recette de "pile poele", mais le gâteau a été une vraie réussite. Je ne vous montrerai pas à quoi ce gâteau ressemble à l'intérieur, tout simplement parce que je n'ai pas vu moi-même: il a été dévoré! Voilà le compte-rendu de mon homme: "Il est moelleux sans être mou. On sent très fort le ciron. Le chocolat était tombé dans le fond, mais c'est pas grave, comme ça on sent d'abord le citron et ensuite le chocolat" (oui, enfin, tout dépend dans quel sens on mange la tranche...)

Ingrédients (pour un gros cake)
  • 240 g de farine
  • 110 g de beurre
  • 150 g de sucre
  • 100 g de chocolat noir
  • un sachet de levure chimique
  • 4 oeufs
  • 10 cl de lait
  • un citron non traité

Mélanger la farine, le sucre, la levure et une bonne pincée de sel. Ajouter les oeufs. Faire fondre le beurre au micro-ondes (puissance mini, moins d'une minute). Ajouter le beurre à la pâte, puis le lait. Bien mélanger pour obtenir une pâte toute lisse.
Préchauffer le four à 180°C. A la pointe du couteau, casser le chocolat en éclats (vous pouvez aussi utiliser des pépites, mais personnellement je trouve que la plaquette de chocolat cassée c'est meilleur: peut-être le chcolat en plaquettes est-il de meilleure qualité à la base?). Prélever le zeste du citron et le découper en tout petits morceaux, presser le citron et récupérer le jus. Mettre les zestes de citron dans la pâte, puis le jus: à ce moment, ça se met à mousser, pas de panique tout est normal. Ajouter les éclats de chocolat, verser la pâte dans un moule à cake préalablement beurré et fariné. Enfourner à 180°C pendant à peu près 45 minutes (vérifier la cuisson en plongeant une pointe de couteau dans le gâteau: si elle ressort sèche, le gâteau est cuit). Laisser refroidir avant de déguster.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

mercredi 29 août 2007

Flan aux myrtilles sans lactose, sans gluten et sans oeufs


un petit dessert ultra facile à faire et léger

Pour la thématique myrtilles de Ligne et Papilles, j'ai voulu faire un flan à l'agar agar, ça faisait longtemps que je n'en avais pas fait! Je suis allée faire mes réserves d'agar agar au magasin asiatique, et là, que vois-je? Une boisson de soja à la noix de coco: hum, hum, ça se pourrait que ça se marie bien avec les myrtilles! Et comme ça, au lieu du lait, j'ai mis du soja, et donc je peux participer par la même occasion à l'édition de "A vos casseroles" spéciale pour les allergiques: sans lactose ni gluten (et pour les super-allergiques, sans oeufs non plus: elle est pas belle la vie?)

une liste d'ingrédients spécialement courte!

Ingrédients (pour 3 personnes)
  • 25 cl de boisson de soja à la noix de coco (vous pouvez remplacer par un mélange à votre goût de lait de soja, lait de coco et sucre)
  • une demi cuillère à café d'agar agar
  • 3 belles cuillères à soupe de myrtilles congelées

Porter la boisson au soja à ébullition, y dissoudre l'agar agar et laisser bouillir 1 à 2 minutes en remuant. Verser la préparation dans des moules (j'ai rempli aux 2/3 trois empreintes à muffins en silicone), ajouter dans chaque moule une cuillère à soupe de myrtilles encore gelées (comme ça, elles ne mettent pas du jus partout et ne s'écrasent pas; elles décongèleront tranquillement dans leur chappe d'agar agar encore chaude...). Mettre les moules au réfrigérateur pendant au moins une heure.
Au démoulage, j'ai décoré mes flans de quelques myrtilles congelées, je pensais que ça ferait comme des mini boules de sorbet: ben je me suis trompée, on ne sent pas bien le goût des myrtilles quand elles sont encore congelées! Donc si vous voulez décorer vos flans avec des myrtilles, faites-les décongeler avant... A part ça, le flan en lui-même est délicieux, le soja-coco se marie bien avec les myrtilles (celles dans le flan ont eu le temps de décongeler, on sent donc bien leur goût!)

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

vendredi 24 août 2007

Biscuits au tahin


des petits biscuits en robe de sucre scintillante et craquante...

Je vais passer le week-end chez ma marraine. Je me suis dit qu'un petit cadeau culinaire serait le bienvenu pour la remercier de m'inviter... J'ai tout de suite pensé à des sablés, faciles à transporter et qui se gardent un peu. Mais, je voulais faire quelque chose d'un peu original, alors je me suis dit: le tahin remplace très bien le beurre dans mes pâtes à tarte, ça doit être pas mal dans les sablés aussi... Sauf que, la pâte ne voulant pas s'amalgamer, j'ai rajouté un oeuf de plus qu'initialement prévu, et je ne peux pas vraiment appeler le résultat un sablé: c'est croustillant dehors, mais un plutôt moelleux dedans! (ben oui, il fallait bien que je goûte, pour vérifier que j'allais offrir quelque chose de mangeable...) Ces petits gâteaux sont très bons pour peu qu'on aime le sésame, par contre j'ai été un peu déçue de ne pas sentir le goût de la fleur d'oranger. Attention, c'est très bourratif!

Ingrédients (pour n personnes)
  • 200 g de farine complète
  • 50 g de farine blanche
  • 100 g de tahin
  • 80 g de sucre + quelques cuillérées enrober les biscuits
  • 2 cuillères à soupe d'arôme fleur d'oranger
  • 2 oeufs

Faire un sable avec les farines, le sucre et le tahin. Ajouter les oeufs et la fleur d'oranger, pétrir jusqu'à former une boule de pâte. Former un boudin avec la pâte, le rouler dans du sucre semoule, mettre dans un film alimentaire et passer au congélateur au moins 30 minutes pour solidifier.
Préchauffer le four à 180°C. Couper le boudin en tranches d'environ 1 cm d'épaisseur. Poser les tranches à plat sur une plaque de silicone, et mettre au four 25 minutes à 180°C. Laisser refroidir avant de décoller les biscuits de la plaque.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

jeudi 23 août 2007

Tartine chaude de figues et chèvre


une tartine sucrée-salée bien reconstituante

J'ai tellement aimé l'association figue-miel dans la tarte aux figues et pignons de pin, que j'ai voulu recommencer, cette fois-ci en version salée. Cette tartine chaude révèle bien le goût de la figue, et le pain de seigle et le fromage en font un déjeuner bien reconstituant. Décidemment, j'aime bien participer à la semaine de la figue pour Lavande!

Ingrédients (pour 1 personne)
  • une belle tranche de pain de seigle
  • 4 petites figues
  • une cuillère à café de miel
  • 2 palets de chèvre doux (40 g)

Préchauffer le four à 200°C. Couper les figues en 4 et les poser, peau en dessous, sur la tranche de pain. Couvrir d'un filet de miel. Couper les palets de chèvre en deux dans l'épaisseur, pour obtenir 4 petits ronds de fromage de chèvre, pas trop épais, que vous répartirez sur la tartine. Enfourner la tartine et laisser dorer 20 minutes à 200°C. Déguster chaud, éventuellement accompagné d'une petite salade.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

mercredi 22 août 2007

Tarte aux figues et pignons de pin


une bien belle tarte crousti-fondante...

Cette semaine, sur Ligne et Papilles, ce n'est pas un légume mais un fruit qui est à l'honneur: Lavande nous demande de plancher pour des recettes faisant figurer la figue fraîche! J'ai eu un peu de mal à trouver des figues en bon état, j'ai fini par opter pour des toutes petites figues noires de forme allongée, que j'ai choisies pas trop mûres histoire de pouvoir les ramener chez moi sans qu'elles se transforment en bouillie. J'ai décidé de faire une tarte, en réutilisant la même pâte que celle que j'avais faite pour la tarte aux abricots épicée. Cette tarte était délicieuse, l'alliance figues-miel-pignons est vraiment heureuse. Un seul petit bémol: sur les bords (là où il n'y a que de la pâte, au dessus de la garniture), la pâte était trop cuite. Par contre en-dessous des figues la pâte était très bien. Donc je vous donne la façon dont j'ai procédé, sachant qu'il serait souhaitable d'adapter la recette, soit en s'arrangeant pour qu'il n'y ait pas de pâte qui dépasse, soit en cuisant moins fort.

voici les figues que j'ai utilisées pour cette tarte

Ingrédients (pour 3-4 personnes)
  • 100 g de farine complète
  • 50 g de tahin
  • 25 g de miel pour la pâte + un peu pour dorer
  • 8 petites figues
  • une poignée de pignons de pin

Faire un sable en mélangeant du bout de doigts la farine et le tahin. Ajouter 25 g de miel et pétrir à la main. Ajouter un tout petit peu d'eau, tout en pétrissant, jusqu'à réussir à former une boule avec la pâte. Réserver la boule de pâte au réfrigérateur pendant environ une demi heure.
Préchauffer le four à 200°C. Couper les figues en tranches fines. Foncer un moule avec la pâte (j'utilise un moule à charnière de 16 cm de diamètre). Couvrir la pâte avec les tranches de figue, sur au moins 3 épaisseurs. Parsemer de pignons de pin. Mettre à cuire à 200°C pendant 30 minutes. Si vos figues sont peu mûres, comme les miennes, elles n'auront pas fait de jus ni caramélisé: badigeonner alors la tarte de miel à l'aide d'un pinceau, et enfourner à nouveau 5 minutes à 180°C pour que le miel fonde et se répartisse bien. Nous avons dégusté cette tarte légèrement tiède.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: .

lundi 20 août 2007

Biscuits apéritifs chèvre-romarin


des petits biscuits apéritifs moelleux!

Me voici de retour de trois semaines en Bretagne où je n'ai pour ainsi dire pas mis les pieds dans une cuisine... Pour fêter mes retrouvailles avec ma cuisine, je vous propose ces petits biscuits apéritifs très fortement inspirés de ceux de Lavande... sauf qu'au lieu de la brousse de brebis, j'ai mis du fromage de chèvre, et que je les ai fait cuire un peu plus longtemps (mais ça c'est peut-être parce que mon four chauffe mal, vu que de façon générale j'allonge les temps de cuisson!). En ce qui concerne le résultat, je reprends mot pour mot le commentaire de Lavande: "petits gâteaux tout tendre. Pas caoutchouteux, pas sec, parfumés."

Ingrédients
  • 80 g de farine complète
  • 120 g de fromage de chèvre frais
  • une petite branche de romarin
  • un oeuf

Ecraser le fromage de chèvre à la fourchette dans un récipient avec la farine: ne pas chercher à obtenir un mélange bien homogène, on conservera des "pépites" de fromage de chèvre, ce qui permet d'avoir des petites taches plus dorées sur les biscuits apéritifs... Ajouter les feuilles d'une petite branche de romarin, coupées très finement à l'aide d'une paire de ciseaux. Ajouter une petite pincée de sel (à ajuster selon le taux de sel de votre fromage de chèvre). Casser l'oeuf sur l'ensemble et mélanger à la fourchette (ça permet de conserver les "pépites" de chèvre). Former un boudin avec la pâte, l'enrouler dans du film alimentaire et le placer au congélateur pendant environ 45 minutes, pour qu'il soit suffisamment solide pour être coupé en tranches tout en n'étant pas complètement congelé!
Préchauffer le four à 200°C. Sortir le boudin de pâte du congélateur, le couper en tranches d'un peu moins d'un centimètre d'épaisseur, mettre les tranches à plat sur une plaque de silicone. Laisser cuire à 200°C pendant 30 minutes. A déguster une fois les biscuits refroidis.

le boudin de pâte avant mise au congélateur: vous remarquez les "pépites" de fromage de chèvre?


Dans l'index selon le type de recette: .

samedi 28 juillet 2007

Carrés de polenta à l'aubergine et au thon


des petites tartines fort sympathiques

Cette idée de petits carrés a germé dans mon esprit alors que je cherchais ce que je pourrais bien faire des aubergines agonisantes dans le fond de mon frigo. J'avais envie d'un plat complet tout simple, je me suis décidée pour des tartines. Inspirée par Virginie et son mille-feuille aubergine-polenta-mozzarella, j'ai décidé de remplacer le pain des tartines par de la polenta: comme j'avais bien aimé l'association des aubergines avec des épices tandoori dans mon mille feuille d'aubergines tandoori, j'ai voulu recommencer en aromatisant cette fois la polenta. J'ai fait de la polenta pour 4 tartines (2 personnes), et je n'ai utilisé que la moitié du mélange aubergine-thon: à vous de voir si vous doublez la polenta pour faire des tartines pour 4 personnes ou si, comme pour moi, il vous restera la moitié du mélange aubergine-thon pour faire des bricks, une pizza, une omelette ou autre chose...

Ingrédients (pour 2 personnes, il vous restera la moitié du mélange aubergine-thon)
  • une aubergine
  • une boîte de thon au naturel (155 g égoutté)
  • un oignon
  • une tasse à café bien pleine de polenta
  • une tasse à café de lait
  • une tasse à café d'eau
  • une demi cuillère à café d'épices tandoori

Mettre dans une casserole la polenta, le lait, l'eau, les épices tandoori et une pincée de sel. Faire chauffer à feu moyen en remuant au fouet, jusqu'à ce que la polenta ait absorbé tout le liquide (5 minutes pour moi). A l'aide d'une spatule, étaler la polenta en couche fine (un demi centimètre environ) sur une plaque de silicone (ou toute autre surface plane et peu adhérante). Laisser refroidir pour que la polenta durcisse.
Pendant ce temps, laver l'aubergine et la couper en petits morceaux. Hâcher l'oignon. Mettre les morceaux d'aubergine et d'oignon dans une poêle anti-adhésive avec un peu d'eau pour éviter que ça brûle, et faire cuire à feu moyen pendant 15 minutes en rajoutant de l'eau de temps en temps, juste assez pour éviter que le fond ne brûle. Au bout des 15 minutes, l'aubergine doit être fondante. Egoutter le thon et le rajouter dans la poêle avec les aubergines, faire cuire encore 5 minutes en remuant régulièrement.
Couper des carrés dans la polenta, les mettre dans des assiettes et les couvrir du mélange d'aubergines et de thon. Déguster tiède ou froid.

Cette recette fait partie de la catégorie .
Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , , , .

jeudi 26 juillet 2007

Buffet 1001 nuits


un petit aperçu du buffet

Comme promis, un compte-rendu en images du buffet oriental pour une soirée Mille et Une Nuits... Merci à toutes celles qui m'ont donné des idées de recettes! Bien entendu, je n'avais ni le temps ni suffisamment d'invités pour réaliser toutes les recettes proposées dans le récapitulatif. Voici donc celles que j'ai réalisées.

J'ai beaucoup aimé les feuilletés aux oignons, réalisés selon la recette de Paprikas. J'ai tout de même apporté ma touche à cette recette: n'aimant pas le cumin ni la coriandre, je les ai supprimés, et j'ai ajouté une cuillère à café de persil lyophilisé pour compenser... J'ai mis une cuillère à soupe de moins d'huile, et j'ai fait cuire les oignons et épices dans l'huile dans une poêle: j'ai réutilisé la même poêle, sans la laver, pour faire cuire les feuilletés, histoire de donner plus de goût sur l'extérieur de la pâte...


J'ai également réalisé des Kibbé krass fortement inspirés de la recette de Sahten. Néanmoins, j'ai ajouté du persil lyophilisé dans le mélange externe, et j'ai testé la cuisson au four: 25 minutes à 180°C, puis au congélateur dès que c'est froid (et oui, je les ai préparés une semaine à l'avance...), et avant de servir réchauffage au four à thermostat 6 pendant 20 minutes.


En ce qui concerne le sucré, j'ai particulièrement aimé les makrouds, que j'ai faits au four selon la recette de Kaouther, avec la technique de façonnage et de décoration au verre suggérée par Cumin et Cannelle.



Je me suis également bien amusée à faire ces délicieuses babouches aux cacahuètes selon la recette de Cumin et Cannelle. Comme je les ai faits en format mini, je les ai fermées à l'aide d'un pignon de pin (plus petit qu'une cacahuète donc mieux adapté à la réduction d'ensemble); je n'ai utilisé que 2/3 de la farce pour la totalité de la pâte (et j'ai cassé mon mixeur à trop insister pour faire une belle pâte bien lisse avec les cacahuètes!).


J'ai également fait des sablés des mille et une nuits. Initialement inspirés de la recette de Paprikas, j'ai un peu chamboulé les ingrédients et le mode opératoire: j'ai remplacé une partie du beurre et de l'huile par du fromage blanc 0%, et j'ai mis des amandes non émondées et non grillées au centre. Voici donc la recette selon mes modifications:


Ingrédients (pour une soixantaine de biscuits)
  • 75 g de beurre
  • 100 g de fromage blanc 0%
  • une cuillère à soupe d'huile
  • 60 g de sucre en poudre
  • 300 g de farine
  • une soixantaine d'amandes (environ 200 g)
  • sucre glace pour la déco

Ramollir le beurre, le mélanger au sucre en poudre en ajoutant une pincée de sel, ajouter l'huile et le fromage blanc. Ajouter la farine et pétrir légèrement à la main jusqu'à obtention d'une boule de pâte. Enrober une à une les amandes avec de petits morceaux de cette pâte. Enfourner les amandes enrobées dans un four préchauffé à 180°C et laisser cuire 20 minutes (retirer les biscuits dès qu'ils commencent à dorer). Laisser les biscuits refroidir juste assez pour pouvoir les manipuler. Pour enrober les bicuits de sucre glace, les mettre par petites quantités dans une boîte hermétique remplie de sucre glace et agiter.

samedi 21 juillet 2007

Récapitulatif recettes orientales

Et voici le récapitulatif des recettes qui m'ont été envoyées pour préparer mon buffet "des Mille et Une Nuits"! Bien entendu, pas le temps de tout faire, mais je vous dirai prochainement quelles sont les recettes que j'ai réalisées... En attendant, voici les recettes que j'ai reçues:

Lavande de Ligne et Papilles conseille de faire des pastillas salées, ainsi que des montecaos selon la recette de sa grand-mère...

Salwa de Sahten nous propose de tester ses nombreuses recettes de mezzé libanais, chaudes ou froides.

Soulafa de Absolutely delicious nous offre une recette de falafels, du pain pita (dommage que je n'aie pas de MAP), du hommouss palestinien, une belle série d'entrées syriennes et pour le dessert, de magnifiques baklavas aux trois noix.

Chez Cumin et Cannelle, on trouve de nombreuses pâtisseries orientales parmi lesquelles de superbes babouches aux cacahuètes.

Irisa de Cuisine et couleurs nous a concocté une bien belle terrine de joue de boeuf à l'orientale.

C'est un véritable déchaînement de recettes que nous propose Paprikas du blog éponyme. En salé, nous aurons droit à du Zaalouk (purée d'aubergines), un tartare concombre-tomates au cumin, des crevettes à la sauce tomate, une appétissante purée de carottes aux épices, des fèves à la marocaine, des feuilletés aux oignons qui me font sérieusement envie, des feuilletés roulés farcis à la viande, une timbale de légumes à l'orientale et crevettes au safran. Et en sucré, du couscous sucré à la cannelle, des doigts de fée d'amande à l'orange et au sésame, de très jolis diamants aux amandes, un milk-shake marocain à la fraise (vous saurez tout sur le Lben et son rôle symbolique particulier dans les cultures orientales), des sablés des Mille et Une Nuits au nom prédestiné pour participer à ce récapitulatif, des baklawas faits avec de la pâte feuilletée, des babouches aux cacahuètes (mais ce ne sont pas les mêmes que celles de Cumin et cannelle), ainsi que des petits fours aux amandes et citron.

Petite Lolie nous propose des petites boules aux amandes à l'eau de rose, ainsi qu'un pain pide turc pour accompagner le repas. Elle conseille également les samoussas farcis à la viande, faciles à préparer à l'avance: on congèle cru et on cuit au four au dernier moment.

Kaouther de Culinary Delights nous propose des tajines tunisiens (c'est à dire des gratins, pas des ragoûts, le mot tajine ayant plusieurs significations culinaires différentes...). Il y a également des choux farcis à l'égyptienne (roulés en forme de cigare), des kababs ou chawarma, des cocas (chaussons farcis), tout un tas de boureks (ou bricks) avec des farces différentes, et même la pâte pour remplacer les feuilles de bricks dans des boureks lybiens, du taboulé. Pour le sucré, elle nous propose des baklawas à base de pâte filo qui ont l'originalité de se présenter roulés (beaucoup plus facile à manipuler!), des maamouls, du kaak nakach... Mais il y a encore plein d'autres recettes sur son site...

J'espère que ce récapitulatif pourra servir à d'autres personnes, et je vous donne bientôt des nouvelles de mon buffet!

mardi 17 juillet 2007

Concombre farci aux crevettes


une entrée fraîche et légère, mais qui a du goût!

Hier, le temps était terriblement lourd. J'avais envie d'une petite entrée fraîche et toute légère: comme la plupart du temps pource genre d'envies, je me suis tournée vers le concombre. Cette fois-ci pas de thon ou de saumon, mais de la crevette pour une recette relevée à l'ail.

Ingrédients (pour 3 personnes)
  • un beau concombre bien droit
  • deux grosses poignées de crevettes cuites et décortiquées (pour moi, des surgelées)
  • trois cuillères à café bien pleines de fromage blanc à 0% de matières grasses
  • une grosse cuillère à café de persil lyophilisé
  • une demi cuillère à café d'ail semoule

Si vos crevettes sont surgelées, les mettre à décongeler dans un bol d'eau tiède. Eplucher le concombre et le couper en 6 tronçons de taille équivalente, en ôtant les zones trop fines aux deux extrêmités. A l'aide d'une petite cuillère, évider les tronçons de concombre en enlevant les graines, tout en veillant à laisser un fond d'à peu près un centimètre d'épaisseur. Mélanger le fromage blanc, le persil et l'ail. Egoutter les crevettes et les ajouter au mélange. A l'aide d'une petite cuillère, farcir les concombres du mélange aux crevettes. Servir deux tronçons de concombre farci par personne, en entrée.

Cette recette fait partie de la catégorie .
Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .

samedi 14 juillet 2007

Une salade pour Lavande...


salade sympa quand vient enfin le beau temps!

Comme tout le monde je suppose, il m'arrive d'être débordée, d'être fatiguée ou tout simplement de ne pas avoir envie de préparer à manger. Dans ce cas, c'est Monsieur theCook qui se dévoue pour investir la cuisine et je n'ai plus qu'à mettre les pieds sous la table. C'est ce qui s'est passé ce midi, et comme il faisait chaud, il a opté pour une salade. Et il fonctionne comme moi, l'Homme: il fouine dans les placards pour trouver ce qu'il pourrait bien y avoir de bon... et trouve des noix de cajou qui n'ont pas servi pour la tarte aux carottes.
J'ai trouvé cette salade délicieuse, et comme Lavande nous suggère comme devoir de vacances de montrer à tout le monde nos salades de l'été, et bien je me lance:

Ingrédients (à titre indicatif)
  • salade verte
  • tomate
  • surimi
  • noix de cajou
  • vinaigrette maison

Les ingrédients sont joliment disposés sur les assiettes, non mélangés, et la vinaigrette est servie à côté (j'aime la vinaigrette sur la salade, mais je préfère les autres ingrédients nature). En picorant une bouchée de ceci, une bouchée de cela, j'ai trouvé qu'il y avait un vrai accord entre le surimi et les noix de cajou: association à explorer!

Dans l'index selon le type de recette: .

jeudi 12 juillet 2007

Tarte carotte, curry et noix de cajou


une tarte à l'aspect rustique avec ses bords rentrés

Depuis que j'ai lu (désolée, je ne sais plus sur quel blog), qu'il était tout à fait possible et même facile de faire sa purée d'amande, de pistache... ou de noix de cajou soi-même, je n'ai qu'une envie, c'est d'essayer! Alors aujourd'hui, je me suis lancée, et j'ai utilisé la purée de noix de cajou obtenue pour faire une pâte à tarte.
Cette tarte à la carotte est délicieuse, même si j'ai été un peu déçue que le goût des noix de cajou reste trop discret.

vous en prendrez bien une petite part?

Ingrédients (pour 3-4 personnes)
  • 100 g de farine complète
  • 50 g de purée de noix de cajou
  • une poignée de noix de cajou entières
  • un petit oignon
  • 3 carottes
  • une cuillère à café de curry
  • un oeuf
  • 2 cuillères à soupe de lait

Si vous voulez faire votre purée de noix de cajou vous-même: mettre les noix de cajou crues dans un mixeur (j'en ai mis 100 g, histoire de ne pas faire tourner le mixeur pour rien...) Mixer 5 minutes (on obtient de la poudre), laisser refroidir une demi-heure, mixer 5 minutes (ça commence à devenir une pâte), laisser à nouveau refroidir une demi-heure et mixer encore 5 minutes (on obtient alors une pâte lisse et collante). Il est important de laisser refroidir la pâte après 5 minutes de mixage, car elle s'échauffe très vite: on ne veut pas cuire les noix de cajou en faisant la purée! Mettre dans un pot et réserver au frigo pour une utilisation ultérieure.
Pour la pâte à tarte: mélanger la farine complète avec une bonne pincée de sel et sabler du bout des doigts avec 50 g de purée de noix de cajou. Ajouter de l'eau petit à petit tout en pétrissant jusqu'à réussir à former une boule avec la pâte. Réserver au réfrigérateur le temps de préparer la garniture.
Préchauffer le four à 180°C. Couper l'oignon en fines rondelles et le faire dorer environ 2 minutes à feu doux à la poêle anti-adhésive, sans matière grasse, avec les noix de cajou entières. Râper les carottes avec une râpe à gros trous, mettre les carottes râpées dans la poêle avec les oignons et les noix de cajou, ajouter une pincée de sel et le curry, et faire cuire à feu moyen pendant environ 5 minutes en remuant constamment: les carottes doivent ramollir sans faire de la purée.
Foncer un moule avec la pâte (j'utilise un mini moule à charnière de 16 cm de diamètre, à bords hauts). Recouvrir la pâte du mélange à la carotte. Battre l'oeuf avec une petite pincée de sel et le lait. Le verser sur la tarte. Bien tasser avec le dos d'une fourchette pour que la tarte se tienne. Pour un aspect "rustique", replier les bords de la pâte à tarte sur la garniture. Enfourner à 180°C pendant 30 à 40 minutes (je ne sais pas trop, j'avais mis le minuteur à 30 minutes, mais je faisais autre chose quand ça a sonné, j'ai laissé plus longtemps...). Cette tarte est très bonne mangée tiède.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , , .

Croque tomate


un délicieux sandwich chaud pour un repas complet

Cette semaine, c'est la tomate qui est à l'honneur sur Ligne et Papilles. J'étais tellement désolée de ne pas avoir pu participer lors des dernières semaines de "légume vedette", cette fois-ci je me suis dit qu'il était hors de question que je manque ce rendez-vous, d'autant que, Lavande nous l'a annoncé, c'est le dernier de la saison! Alors, la tomate: tellement utilisée qu'elle en devient banale, pas facile de la mettre en valeur... et pourtant, dans ce croque rapide pour un déjeuner sans prétention, c'est bien la tomate que l'on révèle, les autres ingrédients ne servant qu'à la mettre en valeur. Personnellement, j'ai beaucoup aimé!

Petit rappel avant de passer à la recette: N'oubliez pas de me communiquer vos recettes orientales (ou pouvant passer pour telles) avant le 20 juillet! (voir le message correspondant)

Ingrédients (pour 1 personne)
  • 300 g de tomates
  • 2 belles tranches de pain de seigle
  • 4 rondelles de bûchette de fromage de chèvre
  • un oeuf
  • une cuillère à café de basilic déshydraté

Enlever la grille du four et le faire préchauffer à 180°C.
Couper les tomates en petits morceaux, les mettre dans une poêle anti-adhésive avec une pincée de sel et le basilic, faire chauffer à feu doux pendant une petite minute pour que les tomates rendent leur eau, puis faire cuire à feu plus fort pour évaporer le jus, environ 8 minutes jusqu'à l'obtention d'une espèce de compote, bien épaisse.
Sur la grille du four, disposer une tranche de pain de seigle, la tartiner avec la moitié des tomates, et couvrir avec les tranches de fromage de chèvre. Recouvrir de la deuxième tranche de pain, tartiner avec le reste de tomates. Avec le dos d'une cuillère, ménager une dépression dans la tartinade à la tomate, y casser l'oeuf. Prévoir des "rebords" de compotée de tomate suffisamment hauts pour que le blanc d'oeuf ne s'échappe pas lorsque vous enfournerez le croque... Laisser cuire à 180°C pendant une dizaine de minutes (enfin, ça dépend de votre four, le mien chauffe assez mal: donc, surveillez, et sortez le croque quand le blanc est cuit mais le jaune encore liquide).
Dégustez immédiatement (attention, le croque refroidit très vite), accompagné d'une salade verte.

Dans l'index selon le type de recette: .
Dans l'index selon les saveurs: , .